Loi sur les sites de rencontres. Navigation de commentaire


loi sur les sites de rencontres

En effet, le 15 décembre dernier, les deux sociétés propriétaires des sites de rencontres Meetic et Attractive World ont toutes les deux été sanctionnées par la commission. Cependant, cet article prévoit une exception à cette interdiction, à savoir que la personne visée ait donnée son consentement exprès.

Deux décisions aux apparences sévères pour les sociétés La société propriétaire du site de rencontre Attractive World, le définit comme : « le site de rencontre haut de gamme pour célibataires exigeants ». De plus, il est précisé que la charge de la preuve du consentement incombe au responsable de traitement et que la matérialisation de ce consentement doit être non ambigüe.

loi sur les sites de rencontres

Concrètement, pour collecter ce type de données, il aurait fallut mettre à disposition un texte informatif. Par exemple, la société Toodate.

Deux décisions protectrices des données personnelles face au phénomène de leur patrimonialisation : Alors que les données personnelles représentent désormais un marché colossal en étant les matières premières de sociétés telles que Google, Apple, Facebook, Amazon et autres, la nécessité de leur protection est devenue essentielle. Ces deux décisions se placent alors dans la lignée des intentions européennes et françaises en matière de protection accrue des données personnelles.

loi sur les sites de rencontres

Celui-ci dispose : « Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractère personnel la concernant ». Ainsi, les sociétés propriétaires de telles plateformes ont tout intérêt à accroitre leur vigilance, puisque la sévérité de la CNIL vis-à-vis des protections de ces données ne risque pas de diminuer.

loi sur les sites de rencontres